Énergie renouvelable DO

E, comme Éolienne

Don Quichotte ne trouverait peut-être pas les mots. Exit les moulins à vent, place aux éoliennes, celles de Grand-Rivière seront bientôt en place, droites, impériales, et efficaces.

Opération de transport spectaculaire

Eolienne.jpeg

Débarquées au port de Fort-de-France, les pales, mats et nacelles qui constitueront ces monumentales éoliennes ont traversé la Martinique couchées et escortées. Un convoi exceptionnel, au cours duquel elles ont d’abord été transportées par barge à Grand- Rivière, puis chargées sur des remorques spéciales pour être acheminées jusqu’à leur site final, à l’habitation Beauséjour.

Ce projet de « ferme de sept éoliennes », porté par la société Grand-Rivière Éolien Stockage Services (GRESS), est donc sur le point d’être mis en service. Les 45 millions d’euros investis devront permettre à ces superstructures culminant à 130 mètres de hauteur de capter les alizés océaniques et convertir cette source d’énergie propre et inépuisable en électricité pour toute l’île. Au total, ce centre à éoliennes s’étend sur 1,5 hectare sur les hauteurs de Beauséjour à Grand-Rivière, intégré dans un champ de canne de 60 hectares.


Puissance de 14 mégawatts

L’enjeu ? Il se chiffre en mégawatts dans un contexte où la part d’énergie que notre territoire doit importer pour subvenir à l’ensemble de ses besoins était estimée en 2016 à 93%, tel que chiffré par l’OMEGA (Observatoire Martiniquais de l’Énergie et des Gaz à effet de serre) dans le bilan énergétique de la Martinique 2016… Une dépendance prépondérante qui doit pouvoir être revue et réduite. « Gagner en autonomie énergétique locale » fait ainsi partie des priorités de développement en Martinique, au même titre que les autres territoires d’outre-mer dépendant d’une énergie importée et coûteuse. Un impératif même, formalisé par la loi de transition énergétique de 2015 qui fixe des objectifs ambitieux, où les énergies renouvelables devront représenter 50 % de notre production énergétique dès 2020, pour une autonomie complète en 2030. Si l’objectif peut prêter à sourire, les sept éoliennes sont bel et bien là, et à leur échelle, elles sont destinées à produire de l’énergie renouvelable, stockée dans des batteries, ce qui permettra à EDF Martinique de disposer d’électricité à la demande pour l’injecter sur son réseau. Au total, cette ferme à éoliennes représente une puissance maximale de 14 mégawatts, avec une production sur l’année de 40 gigawatt-heures, soit la consommation moyenne de 10.000 habitants.

>> « GAGNER EN AUTONOMIE ÉNERGÉTIQUE LOCALE » FAIT AINSI PARTIE DES PRIORITÉS DE DÉVELOPPEMENT EN MARTINIQUE

Quid des éoliennes domestiques ?

C’est un secteur de niche qui reste « confidentiel ». Windeo installateur basé au Robert confirme que « l’éolien domestique vient essentiellement en complément des installations solaires, dont les coûts ont beaucoup été réduits ces dernières années. » Faute de compétitivité, les éoliennes domestiques, qui peuvent atteindre 12 mètres et dont l’installation est soumise à l’accord des voisins directs, n’ont pas trouvé pleinement leur place dans l’éventail des solutions pour particuliers. Un signe de prudence vis-à-vis des événements cycloniques ? Peut-être, mais ce risque souvent « surestimé », explique le responsable de Windeo, « une éolienne est conçue pour être exposée au vent pendant 20 ans, et donc elle résiste en cas de cyclone au même titre que les panneaux solaires ou le chauffe-eau thermique placés sur le toit ».

0 comments on “E, comme Éolienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :