L’économie bleue. Et si tout commençait chez nous, dans nos foyers ? Il n’y a encore pas si longtemps que ça, l’approvisionnement en eau de chaque maison et chaque appartement n’était pas monnaie courante. Un progrès indéniable, une révolution à tous les niveaux (hygiène, alimentation, confort…) qu’on ne pourrait et ne souhaiterait défaire. L’époque du puits est bel et bien révolue, mais la vague actuelle de l’économie bleue et la prise de conscience citoyenne quant à une certaine et potentielle rareté des ressources, nous interroge forcément sur la place de l’eau dans notre vie quotidienne, du point de vue économique et écologique. 

Aperçu en chiffres de la question de l’eau dans nos maisons.

nature water blue abstract

Consommation par foyer 

329 litres d’eau par jour. C’est, d’après l’INSEE, l’estimation de consommation moyenne d’un foyer français de 2,5 personnes, soit 120 mètres cubes d’eau par an. 

Pour obtenir l’utilisation globale d’une famille plus nombreuse, il ne suffit pas de multiplier ce chiffre, certains usages de l’eau sont indépendants du nombre de personnes au foyer. Le volume d’eau nécessaire pour le nettoyage de l’habitat, et a fortiori pour une vaisselle ou une lessive en machine est un poste incompressible. Ces appareils tournent de la même façon pour une ou plusieurs personnes.

Attention aux fuites…  

La quantité d’eau utilisée peut fortement s’accroître en raison des fuites… au point de pouvoir représenter 15 à 20 % de l’utilisation faite par les ménages ! 

Goutte-à-goutte : 4 litres par heure (35 m3 par an)

Mince filet d’eau : 16 litres par heure (140 m3 par an)

Chasse d’eau qui fuit : 25 litres par heure (220 m3 par an)

Tendance à la baisse

Au cours des 10 dernières années, la consommation domestique a marqué une certaine baisse. Une tendance qui s’explique par plusieurs raisons : 

Les comportements éco citoyens de lutte contre le gaspillage : récupérer l’eau de pluie, laver sa voiture avec de l’eau non potable, prendre une douche plutôt que prendre un bain, utilisation de stop-douche, régulateur de débit ou robinet thermostatique… 

 L’arrivée sur le marché d’équipements sanitaires et appareils électroménagers à consommation d’énergie réduite : lave-linge et lave-vaisselle à faible consommation d’eau.

La surveillance et la rénovation des usines de dessalement, de traitement des eaux usées, des stations d’épuration ainsi que réseaux de distribution d’eau potable contribuant à limiter les pertes d’eau.

La volonté d’économiser l’eau et de réduire le montant de la facture d’eau.

eau-et-habitat-1

À la ville 

Sortis de la maison, nous sommes tous directement ou indirectement à l’origine d’un certain nombre d’utilisations d’eau collectives… C’est l’eau des services publics (communes, administrations, écoles, hôpitaux…) et des activités économiques tertiaire (au bureau, du fleuriste, au supermarché…)

  • École : 20 litres/élève/jour
  • Centre de vacances : 100 litres/jour/personne
  • Stade (équipements vestiaires et douches + arrosage) : 3 000 m3/an
  • Nettoyage des marchés : 5 litres/m2/jour de marché
  • Lavage des caniveaux : 25 litres/mètre linéaire/jour de nettoyage
  • Maison de repos ou retraite : 100 à 250 litres/lit/jour
  • Hôpital, clinique : 300 litres/ lit/jour
  • Camping : 140 à 200 litres/jour/personne
  • Restauration collective : 10 à 20 litres par jour et par repas préparé
Sources Agence de l’Eau Loire Bretagne et ADEME ; chiffres moyens

eau-et-habitat-2

Vous avez dit « eau potable » ?

L’eau potable est un des aliments les plus contrôlés en France et les teneurs tolérées sont infimes, parfois de l’ordre du millionième de gramme. L’eau « propre à la consommation humaine » doit répondre à environ 70 critères de qualité répartis entre des limites de qualité et des références de qualité.

eau-et-habitat

Détecter les fuites

Relevez les chiffres du compteur d’eau avant d’aller vous coucher, puis le matin dès que vous vous levez. Ils doivent être identiques au réveil (à condition bien sûr de ne pas avoir consommé d’eau pendant la nuit). Sinon, cherchez la fuite !