Énergie renouvelable construction DO

Présent & futur du bâtiment

Maison tropicale

Deux salons, l’un en Martinique, l’autre à Paris, donnent l’occasion d’envisager les évolutions et tendances du secteur du bâtiment.

Le rendez-vous est un incontournable.

  • Chaque année au mois d’octobre, ouvre le Salon de l’Habitat, de l’Aménagement, de la Décoration et du Financement de Martinique, qui rassemble pendant cinq jours les professionnels des secteurs de l’habitat.

Sur l’esplanade du stade de Dillon, transformée pour l’occasion en véritable village dont les allées drainent plus de 35 000 visiteurs, particuliers et professionnels se pressent « pour s’informer, s’inspirer, échanger, bénéficier de conseils de spécialistes, de solutions tant techniques que financières ».

Cette 29 ème édition, du 16 au 20 octobre 2019, donnera le tempo de l’habitat et des grandes tendances pour l’année à venir.

  • Dans la foulée, du 4 au 8 Novembre prochain, se tiendra une autre grand-messe du secteur de l’autre côté de l’Atlantique.

Autre ville, autre échelle, BATIMAT est un temple qui concentre 1 700 exposants et accueille plus de 270 000 visiteurs.

A la veille de ces deux événements, focus sur trois tendances qui marqueront demain le secteur du bâtiment.

Empreinte écologique 

C’est l’enjeu de la décennie.

A l’échelle nationale, le bâtiment (résidentiel et tertiaire confondus) est le deuxième émetteur de dioxyde de carbone (chiffres 2017) après les transports routiers.

La tendance était à la baisse depuis les années 2000 (-11 % sur 17 ans) mais est repartie à la hausse ces dernières années avec 78 millions de tonnes de CO2 relâchées dans l’atmosphère en 2017, contre 72 en 2014.

Outre les nécessaires prises de conscience, devront se développer des modes constructifs à empreinte carbone réduite ou nulle, avec des solutions et matériaux bas carbone ainsi que des solutions de végétalisation du bâtiment ou de la ville.

De même l’objectif « chantier bas carbone » sera un volet d’innovation et de changement de pratiques avec des solutions pour réduire l’impact carbone du chantier et l’électrisation des engins et outils.

Architecte réalisant un plan
crédit : daniel mccullough via unsplash

Bilan énergétique positif 

Les objectifs vont s’affiner et se renforcer.

Les notations classiques d’efficacité énergétique des bâtiments vont céder la place à la philosophie du « bâtiment à énergie positive ».

Ça sera le cas pour le marché du neuf, avec l’arrivée de la Réglementation environnementale 2020 (RE2020), qui viendra compléter la Réglementation thermique 2012 (RT2012).

Concrètement ? Le bâtiment neuf devra désormais produire davantage d’énergie qu’il n’en consommera ! 

Productivité et industrialisation 

Pour inverser une tendance à la baisse, la digitalisation et l’automatisation apparaissent comme des leviers incontournables.

L’avenir du bâtiment se jouera donc avec l’acquisition de nouveaux outils et de nouvelles méthodes.

Les pistes de réflexion de cette industrialisation du secteur :

  • le développement des construction hors-site (construction modulaire, préfabriquée)
  • l’adoption de la maquette numérique (capture 3D, plateformes d’intégration)

Autre perspective, celle du « chantier du futur » avec l’intégration de nouveaux produits et équipements type exosquelettes, drones, engins connectés et intelligents…

Tout un programme.

0 comments on “Présent & futur du bâtiment

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :