Aménagement Jardin

Cactus : un peu de piquant dans nos jardins

En plus d’être originale et esthétique, la culture des cactus est très appropriée dans les jardins antillais. Beaucoup de soleil et un peu d’eau suffisent à ces succulentes pour s’épanouir.

91ccee8e37a2cbebf82c2a5790d4844a

Les cactus font partie des plantes succulentes (bien qu’elles ne soient pas comestibles), appelées également plantes grasses, et sont regroupés sous la famille botanique des cactacées ou cactées qui rassemble environ 2300 espèces. Leur caractéristique principale est d’avoir développé un ensemble de stratégies pour conserver l’eau et limiter les échanges avec l’atmosphère afin de résister à de longues périodes de sécheresse. Leurs épines sont une sorte de défense contre les animaux, elles servent aussi à recueillir l’eau de la rosée ainsi qu’à protéger l’épiderme des rayons ardents du soleil ou des vents desséchants. Les conditions idéales de croissance des cactus et des succulentes sont un climat chaud avec une saison sèche suivie d’une saison humide, période pendant laquelle les plantes poussent et constituent le maximum de réserves d’eau. Bref, nos climats sont parfaits pour y faire pousser des succulentes et constituer ainsi de très beaux jardins, de belles rocailles.

Créer une rocaille

Choisir un terrain en pente bien drainé. Avant tout, il faut le désherber soigneusement. Ensuite, mélanger la terre avec du sable, du petit gravier et du terreau de plantation. Les sols trop compacts peuvent être amendés avec de la tourbe et de la pouzzolane (scorie volcanique, abondante aux Antilles). Il faut retenir que le mélange doit être poreux pour que l’eau s’écoule facilement. Le danger étant une humidité au contact du collet et des racines.

Dresser le tableau

Composer le jardin en créant des buttes, en marquant des différences de niveaux, en creusant une sorte vallée qui donnera un aspect naturel. Ajouter des pierres, des galets, des roches irrégulières, des pots. La souche d’un tronc peut également être intégrée au tableau… La plus grande partie de la surface des pierres doit être enterrée dans le sol. Veiller à une bonne stabilité et disposer la rocaille de telle façon à accéder à l’arrière ou au milieu du jardin pour l’entretenir.

11402281_466155860207809_3173638633383447020_o

Choisir les plantes

La taille des plantes est fonction de la taille de la rocaille. Trop grandes, elles écraseront une petite rocaille, et trop petites, elles y seront perdues, à moins de les valoriser dans le creux d’un rocher. L’idéal est de varier les tailles et les formes. Choisir quelques plantes droites et hautes (cierges) pour créer des verticales : opuntia, pitaya, trichocereus, aloe zébrina (famille des liliacées, espèce arborescente), nolina, pachypodium, rose du désert, les euphorbes (une multitude d’espèces dont les épines du christ), agave leopoldii, furcraea panachée… Mélanger les formes avec des cactus boule (famille des mammillaria), des allongés (elongata gialla), des touffus (mammillaria texensis), des plantes avec de belles épines et d’autres à floraison généreuse, les echeveria ou les kalanchoe thyrsiflora en forme de fleurs. Intégrer des plantes aux couleurs contrastées : drimiopsi kirkii vert tendre, pedilanthus aux petites fleurs rouges, les tradescantia spathacea à inflorescences blanches, jatropha… On peut couvrir le sol de plantes cailloux (lithops, dinteranthus…), mais attention à la pourriture en cas d’excès d’humidité.

cactus-1

Planter d’abord les plantes les plus imposantes en arrière plan, elles structureront la rocaille. Compléter progressivement avec les plantes moyennes vers les plus petites. Si la rocaille semble vide, combler les espaces avec des pousses que l’on peut retirer ultérieurement quand les cactus auront bien grandi.

Et si on se sent inspiré, pourquoi ne pas essayer le mur végétal en succulentes ?

Petites précautions :

Attention, les feuilles d’agave, de yucca et de broméliacées se terminent par une solide épine qui peut s’avérer dangereuse pour les animaux et surtout les enfants. Il faut prévoir une protection, les disposer là où l’accès est difficile et de toute façon, se munir de gants longs.

Après la plantation, attendre quelques jours pour arroser. On peut répandre des galets ou de la pouzzolane pour limiter la germination des mauvaises herbes. Dans ce cas, compter une épaisseur de plusieurs centimètres pour que ce soit efficace.

10847740_434919353331460_327021054446096418_o

Les cactus apprécient un apport d’engrais minéraux “spécial cactées” faible en azote, riche en phosphore et en potasse qui favorise aussi la formation des épines. On peut apporter du chélate de fer pour faciliter le reverdissement de plantes atteintes de chlorose. En saison sèche, ne pas hésiter à les arroser pour encourager la pousse et surtout obtenir une floraison abondante. En cas de fortes pluies (après l’hivernage), les plantes sont très sensibles aux maladies cryptogamiques (occasionnées par des champignons microscopiques) et peuvent être pulvérisées de fongicides.

Merci à Martine et Marcelino Hayot du Domaine Château Gaillard pour leurs conseils très avisés.

0 comments on “Cactus : un peu de piquant dans nos jardins

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :